PROTOCOLES META PROTOCOLES META




RUBRIQUE : Bibliothèque des textes
entretien avec Sophie Wahnich

Depuis plusieurs années Jean-Paul Thibeau, mène enquète et écrit sur les protocoles méta et sur les dérivés méta. De temps à autre il réalise des entretiens avec des protagonistes proches des protocoles méta.

Vous trouverez en pièce jointe (pdf) un entretien avec Sophie Wahnich, historienne, auteure de Les Émotions, la Révolution française et le présent : Exercices pratiques de conscience historique, Paris, CNRS Éditions, 2009 et de La longue patience du peuple, 1792, naissance de la République, Paris, Payot, 2008.

Jean-Paul Thibeau : En fait j’aimerais te poser deux questions qui peuvent apparaître initialement sans rapport, l’une concerne la manière dont tu peux percevoir la part d’indéterminé dans la Révolution française ? Et l’autre concerne ta manière d’approcher les Protocoles Méta comme institution ou comme jeu sur l’institution ? Dans les deux cas il est question de déplacement, d’indétermination et d’improvisation…

Sophie Wahnich : 1-Quelle est la part d’indéterminé dans la Révolution française : Dans la chronologie canonique, au moment où débute vraiment la Révolution française, c’est-à-dire avec l’ouverture des Etats généraux, le 5 mai 1789, l’indétermination reste immense mais elle est loin d’être vécue comme totale car l’une des déterminations politiques nécessaires à une transformation radicale a déjà été obtenue : le doublement du Tiers état. Le Tiers peut désormais avoir un rôle prépondérant s’il obtient le vote par tête au lieu du vote par ordre. C’est de ce fait un objectif très précis et déjà cristallisé : obtenir le vote par tête. (...)





entretien S. Wahnich (PDF - 84.7 ko)
| Plan du site | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0 | www.protocolesmeta.com | contact@protocolesmeta.com | crédits |
développé avec SPIP, un programme Open Source sous licence GNU/GPL. Design © PS & EC, 2007. Paris